Vous consommez de l’huile de palme malgré vous

Il ne s’agit pas là d’un énième article militant pour dénoncer les méfaits de l’huile de palme. Nous traiterons plutôt des méthodes utilisées par les industriels pour cacher cette huile végétale dans la composition de leurs produits. Malgré tous vos efforts pour l’éviter, il est possible que vous en consommiez sans le savoir …

Court rappel sur la problématique de l’huile de palme

L’huile de palme est une huile végétale obtenue par pression à chaud des fruits du palmier à huile. Mais le problème c’est sa surexploitation. C’est l’huile végétale la plus utilisée dans le monde par les industriels de l’agroalimentaire et des cosmétiques. L’huile de palme est devenue un produit très controversé. Plutôt que de la bannir, les industriels ont préféré nous la cacher.

Voici une liste non exhaustive des dégâts causés par la surexploitation des palmiers à huile :

Santé : L’huile de palme est riche en acides gras saturés. Ces substances la composent à plus de 45% contre 7% pour l’huile de colza et 13% pour l’huile de tournesol ou d’olive. Cette forte teneur en acides gras saturés contribue à augmenter le mauvais cholestérol et les risques cardio-vasculaires.

Social : Les industriels n’hésitent pas à exproprier les populations locales pour planter des palmiers à huile. De plus, Amnesty International a pointé du doigt les mauvaises conditions de travail dans les plantations et l’exploitation des enfants.

Environnement : La surexploitation des palmiers à huile est responsable de la déforestation et de la destruction de la biodiversité. C’est d’ailleurs à ces entreprises que l’on doit la quasi extinction de certains singes comme le orang-outan ou le gibbon.

Pourquoi consommez-vous de l’huile de palme à votre insu ?

Malgré que 7 consommateurs sur 10 ne souhaitent plus consommer d’huile de palme, elle est encore largement présente dans les produits alimentaires et cosmétiques. Les industriels débordent d’inventivité pour détourner l’attention et éviter que le consommateur regarde la composition du produit. Ainsi, ces entreprises, avec l’aide d’un marketing trompeur, emploient des termes comme « recette traditionnelle », « authentique », ou pour les cosmétiques des termes comme « naturel » ou même « biologique ». C’est du Greenwashing … Nous doutons fortement que les recettes traditionnelles ancestrales soient à base d’huile de palme.

En cosmétique, même si la réglementation oblige les fabricants à mentionner les ingrédients incorporés, elle n’oblige pas à mentionner clairement la présence d’huile de palme et de ses dérivés. C’est d’ailleurs pour cette raison que les industriels tentent de détourner l’attention des consommateurs. Mais ces entreprises ont une autre technique beaucoup plus trompeuse : inventer un nom qui détourne l’attention du consommateur de l’origine de l’huile de palme tels que vous pouvez les lire dans la liste numéro 2 ci-dessous.

Liste 1 – L’huile de palme détient de très nombreuses dénominations qui accentuent le flou dans l’esprit des consommateurs :

  • Elaeis Guinensis (nom scientifique)
  • Palm Oil Kernal
  • Sodium Palm Kernelate
  • Palmitic Acid
  • Hydrated Palm Glycéride
  • Palmate
  • Palmitate
  • Octyle Palmitate
  • Tous les noms avec « Palm »

Liste 2 – D’autres substances plus trompeuses sont susceptibles de provenir du palmier à huile :

  • Sodium Laureth Sulfate
  • Sodium Lauroyl Lactylate
  • Glyceryl Stéarate
  • Stearic Acid
  • Emulsifiants E422, E430-436, E470-483, E493-495
  • Cetearyl Wheat Straw Glycoside
  • Cetearyl olivate
  • Sorbitan olivate
L’huile de palme est un ingrédient bon marché et peu taxé. Il permet aux industriels de faire toujours plus de marge au détriment de la qualité. En cosmétique, l’huile de palme assèche la peau et bouche les pores, malgré cela les fabricants n’hésitent pas à la surexploiter pour augmenter leurs bénéfices.
L’huile de palme est partout et les industriels n’hésitent pas à nous la cacher ou à détourner notre attention pour que l’on évite de consulter la composition des produits. Réussir à l’éviter n’est pas chose facile. Cela demande beaucoup de vigilance de la part du consommateur.
Certaines associations et ONG se soulèvent pour dénoncer les méthodes trompeuses des industriels. Food Watch propose par exemple une pétition qui a déjà atteint plus de 13 000 signatures contre l’huile de palme masquée.
Quant à nous à la Maison Sidonie Champagne, nous nous interdisons formellement l’utilisation de cette huile dans la fabrication de nos cosmétiques. Cela demande une vigilance constante pour vous proposer un produit toujours plus sain et sans aucune controverse. Sachez que pour nous aussi, fabricants, on nous cache parfois habilement la présence de cet ingrédient.
Nous nous engageons à fabriquer des produits sans chimie « verte » jusque dans nos crèmes hydratantes et savons liquides, qui sont en cosmétique, les deux produits les plus susceptibles d’en contenir. Ainsi, nos produits se concentrent sur l’essentiel et sont exempts d’ingrédients controversés que nous remplaçons par des huiles locales. C’est ce que nous appelons : la cosmétique minimaliste.

 

N’hésitez pas à réagir et à nous partager votre expérience sur vos réseaux sociaux préférés.

www.facebook.com/la.savonnerie.champagne/

www.instagram.com/la.savonnerie.champagne/

Produits apparentés

  • Shampoing solide 100 gr « Le plus malin gris » corps et cheveux gras à normaux

    cosmétique solide shampoing mixte corps et cheveux saponifié à froid
  • Shampoing solide 100 gr « Le plus malin rose » corps et cheveux secs à normaux

    Savon mixte 2 en 1 corps et cheveux la savonnerie Champagne
  • Coffret vrac de 4 savons

    saponification à froid, savon bio, biodégradable, zéro déchet